Résultats des tests de l’eau 2017

La qualité de l’eau

 Ce printemps, la glace a calé les 23 et 24 avril. Le 29 avril, des échantillons d’eau ont été prélevés à trois endroits, les mêmes que d’habitude. Deux échantillons par site ont été effectués et on a fait une moyenne des résultats des tests, qui sont : bassin de la Culbute – 14.0; bassin Nord : – 9,5; bassin Sud – 11,5.

 

En même temps, des lectures à l’aide d’un disque Secchi ont été prises sur les trois sites. Les lectures étaient toutes supérieures à 5 mètres, soit le maximum de profondeur possible pour un disque Secchi.

  Ce qui est le plus déconcertant, c’est la prolifération du myriophylle en épi. Il s’agit d’une espèce envahissante qui est difficile à contrôler, mais qui bénéficie de l’aide de l’activité humaine imprudente, le plus souvent, la circulation des bateaux sur les bancs de myriophylles. Il en résulte que la plante est coupée et que ses boutures dérivent avec les courants, prennent racines au fond du lac et se propagent plus loin dans ce nouvel emplacement.

Interprétation

 Phosphate – bien que les résultats semblent indiquer une augmentation alarmante par rapport à l’année dernière, un examen des résultats passés montre qu’il y a eu des pics de grandeur équivalente. Mais derrière les pointes occasionnelles, les données des 15 dernières années dont nous disposons montrent une nette tendance à la hausse année après année, ce qui devrait être l’objet et la préoccupation de tous.

Clarté de l’eau ~ bien que les résidents plus anciens du lac parlent souvent de la diminution de la clarté de l’eau ces dernières décennies, les résultats du disque Secchi sont toujours cohérents avec la classification OLIGOTROPHIQUE de notre lac : « eau claire avec des niveaux très faibles de phosphates, d’algues et de nutriments».